DISCOURS DU PRÉSIDENT DE LA HAUTE COUR CONSTITUTIONNELLE

This image has an empty alt attribute; its file name is Logo1-300x260.jpg

REPOBLIKAN’I MADAGASIKARA
Fitiavana – Tanindrazana – Fandrosoana
——————————
HAUTE COUR CONSTITUTIONNELLE

AUDIENCE PUBLIQUE DE PROCLAMATION DES RESULTATS OFFICIELS DES ELECTIONS LEGISLATIVES

————————————

(MARDI 2 JUILLET 2019)

——————

Excellences,

Honorables invités, en vos rangs et grades respectifs, tout protocole observé,

Mesdames et Messieurs,

C’est un très grand honneur pour la Haute Cour Constitutionnelle de vous recevoir de nouveau aujourd’hui en ces lieux pour la proclamation des résultats officiels des élections législatives du 27 mai 2019.

Nous avons franchi aujourd’hui une nouvelle étape dans le processus électoral avec la désignation des nouveaux députés de Madagascar, membres de l’Assemblée nationale.

La Constitution malgache attribue à la Haute Cour Constitutionnelle la lourde responsabilité de proclamer les résultats officiels des élections législatives et d’en traiter le contentieux. La Cour s’est attelée à cette lourde tâche depuis le samedi 29 mai 2019 à  la suite de la réception des premiers plis électoraux.

La Haute Cour Constitutionnelle a effectué cette tâche selon les attributions que lui ont attribuées par la Constitution, comme elle l’a fait pour l’élection présidentielle. Il ne convient plus de s’appesantir dessus ni de se justifier pour quoi que ce soit.

Une nouvelle page de notre relativement jeune Histoire se tourne avec le retour opérationnel d’une nouvelle Assemblée nationale et du Parlement sous sa forme bicamérale.

Mais le fait marquant des élections législatives a été le taux d’abstention élevé, qui ne peut être passé sous silence. C’est une problématique face à laquelle notre jeune démocratie, encore fragile, est confrontée. Il faudra mener une réflexion approfondie sur le sujet.

D’aucuns préconisent l’instauration d’un seuil de participation en deça duquel des nouvelles élections doivent être organisées. Mais qui peut garantir que l’organisation de nouvelles élections législatives se traduira par une hausse conséquente du taux de participation ? Combien d’élections faudra-t-il organiser pour que ce fameux seuil soit atteint?

La solution est peut-être ailleurs. Il convient de diagnostiquer les racines du mal. Non pas par des spéculations partisanes et/ou journalistiques et encore moins par des pseudo-analyses de spécialistes de science politique autoproclamés sur Facebook. Confions cette tâche à de vrais experts en la matière dont notre pays dispose afin de tirer les leçons et procéder aux corrections nécessaires.

Face à cette importance du taux d’abstention, les nouveaux deputés se doivent de faire preuve d’humilité, d’être vraiment à l’écoute du peuple, de représenter dignement la population et de redorer sérieusement le blason de l’Assemblée nationale. 

Sur ce, je tiens à féliciter au nom de l’ensemble de la Cour les nouveaux députés de Madagascar.

Merci de votre aimable attention.